Énergie et hydrogène pour l'habitat

le 4 octobre 2019

Thématique(s) : Transition énergétique , Territoire , Hydrogène , Urbanisme , Ville , Habitat , Environnement

Publics : Tous publics

Porteur(s) de projet : Programme Téthys

Intervenant(s) : Pauline DUCOULOMBIER , Malvina Artheau

Partenaire(s) : Maison de la recherche en Sciences Humaine de l’Université de Caen , Maison des Sciences Humaines de Dijon , Agence nationale de la Recherche , Normandie Aménagement , Espace Info>Energie du Calvados

Un atelier hydrogénial pour imaginer comment fabriquer de l’énergie entre collègues ou en famille (mais pas au coin du feu)

Et si demain nous pouvions enrichir les ressources énergétiques de notre habitat ou lieu de travail grâce à l’hydrogène encore plus facilement qu’on ne peut le faire aujourd’hui avec un panneau solaire ou une éolienne ? Comment repenser son habitat ou son lieu de travail avec une énergie verte ?  Est-il possible de la produire ou faut-il l’acheter ? Quelle place peut trouver l’hydrogène dans nos constructions ? Nous connaissons l’alimentation via le gaz, l’électricité, parfois nous avons équipé nos logements ou bâtiments de panneaux solaires, d’éoliennes néanmoins ces énergies sont coûteuses et parfois irrégulières. Il est peut-être possible de repenser ces systèmes. L’hydrogène a-t-il une place dans ces réflexions ?

À l’occasion de cet atelier, vous aurez l’occasion d’échanger avec les chercheurs et référents de l’habitat pour produire collectivement des pistes d’usages, de comportements, de services pratiques… des scénarios d’usages de l’hydrogène dans nos habitations ou nos lieux de travail dans le turfu !

Cet atelier est organisé dans le cadre du programme de recherche Téthys porté par un consortium multidisciplinaire initié par le pôle « Risques » de la Maison de la recherche en sciences humaines de l’Université de Caen Normandie (MRSH Normandie Caen), son homologue en Bourgogne, la Maison des sciences de l’Homme de Dijon, avec la collaboration de l’école Polytechnique de Nantes, avec le soutien de l’Agence nationale de la recherche.

M'inscrire