oiseau

IA et Sciences marines

le 15 octobre 2021

Horaires :

de 09h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00

Thématique(s) :

Biodiversité , IntelligenceArtificielle , Donnée

Publics :

Tous publics , Adultes et adolescents à partir de 14 ans

Lieu :

Le Dôme

Porteur(s) de projet :

Prodones , Benjamin Greau
Entrainer une IA dans une drône aquatique à mesurer la biodiversité marine.

Le peuplement des océans vous intéresse ? Nous vous invitons à concevoir avec nous un outil permettant d’identifier les espèces sous-marines, de les compter et d’assurer le suivi dans le temps dans des zones sensibles. Comment ? En prototypant une IA de reconnaissance automatique adaptée au milieu aquatique.

Le Blue Living Lab de NAUSICAA (Centre National de la mer à Boulogne sur mer) et l’entreprise PRODRONES collaborent pour développer un prototype d’Intelligence Artificielle de reconnaissance automatique des espèces sous-marines. Cette technologie devra permettre de faciliter le travail d’étude et de relever des écosystèmes marins dans la colonne d’eau et sur le fond océanique. 

Toute intervention humaine en milieu naturel a un impact sur les écosystèmes. Avant d’engager des travaux (éolien en mer, infrastructures sous-marines, etc.) il est nécessaire de connaître les écosystèmes et de suivre leur évolution. Cela doit permettre de mettre en place toutes les mesures qui permettront de limiter l’impact sur les animaux sous-marins et de prévoir des aménagements adaptés à leurs habitudes. Or il est difficile de faire un état des lieux d’un milieu sous-marin. Les peuplements varient selon les moments de la journée, selon les saisons etc. 

L’IA apporte une solution en permettant d’identifier et de comptabiliser l’ensemble des populations sur plusieurs périodes données, de les comparer dans le temps. Le suivi des espèces présentes sur un site, des logiques de peuplement en serait grandement facilitées. 

Pour parvenir à développer cette technologie, il est nécessaire de passer par plusieurs phases de prototypage. La première consiste à “apprendre à apprendre” à l’IA, qui a besoin pour cela des humains. Nous seuls humains sommes capables d’apprendre à une machine à distinguer un poisson d’un autre poisson, une étoile de mer d’un oursin, une algue d’un sachet plastique. Il faudra donc fournir à l’IA des pistes pour qu’elle parvienne progressivement à faire ce travail de manière autonome.  

Cet atelier doit permettre d’inventer le dispositif d’apprentissage de l’IA. Il vise à  mobiliser tous les éléments nécessaires, et à les assembler pour permettre aux visiteurs de Nausicaa de “nourrir” l’IA. Dans cet atelier, les personnes participantes auront l’occasion de découvrir les secrets de fabrication d’une IA, de comprendre les enjeux liés au développement de nouvelles technologies en milieu océanique, de prototyper un dispositif numérique interactif destiné à être installé dans les expositions de NAUSICAA. L’objectif de la journée est de travailler collectivement sur le game design, le dispositif ludique et concret qui permettra aux visiteurs de “nourrir” l’IA.