jeudi 12
octobre
On the rail again !

On the rail again !

de 09h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00

Publics : Étudiants , Grand Public utilisateurs et non utilisateurs du train / Taille du groupe : 30

Inscription obligatoire

Animation

François Boissel

François est consultant et formateur en innovation participative et en intelligence collective, sur les métiers de la facilitation graphique, du design de services et du design thinking. Il utilise le dessin depuis toujours. Formé au design, il découvre la puissance de la pensée visuelle dans l’entreprenariat et l’agilité pour guider l’évolution des projets clients. Sa conviction : « on avance plus vite et avec sens par la pensée visuelle et l’intelligence collective. »

Porteurs de projet

SNCF TER

Partenaires

Casus Belli

#Mobilité et environnement

Dans les trains du turfu on apprendra à réparer son vélo, on montera des escape rooms, on organisera des meetings politiques et des séances de yoga… ou pas. À vous de nous dire en quoi le temps passé dans le train participera, demain, au bien commun ?

À l’heure où le transport en bus reprend de l’essor, où l’aérien se démocratise et où des voitures sans conducteur ne semblent plus irréalistes, le temps du voyage peut-il être porteur de valeurs pour le transport ferroviaire qui reste certainement une composante majeure, si ce n’est la colonne vertébrale, d’une mobilité durable ?

Comment au travers du voyage en train, est-il possible d’interroger les liens étroits qui interagissent entre « mobilités réelles » et « mobilités virtuelles » ou numériques ?

Que faire du temps du voyage ? Est-il subi ou choisi ? Comment faire de ces “espaces temps”, que constituent une voiture de train, un quai de gare, une salle des pas perdus, autant d’éléments constitutifs d’un autre rapport au temps du voyage ? Quels nouveaux usages et nouvelles interactions utiles, futiles, productives, oisives ou encore curieuses peut-on envisager pour enrichir ce temps du voyage ? Et pourquoi le train ? Parce qu’il est vraisemblablement le plus vieux des transports collectifs terrestres. Mais ce symbole de la révolution industrielle peut-il également être porteur d’innovations responsables, collectives et durables alors qu’une toute autre révolution est en cours à l’ère du numérique ? En effet, si l’imaginaire collectif associe le transport en train à la découverte de territoires nouveaux, à l’exotisme, teinté d’une certaine forme de romantisme et même parfois même d’érotisme, le temps du voyage n’a finalement que peu évolué depuis ses origines.

Autant de questions que la SNCF nous propose de soulever et d’explorer collectivement. Pour cela, les participants exploiteront les pistes proposées lors d’un premier atelier réalisé au Dôme au printemps dernier, avec les équipes de recherche normande en géographie sociale et des représentants de la communauté OuiShare.

Les badges :

M'inscrire

Partenaires presse